FIAMMIFERI- création 2021

! SORTIE LE 13 MAI 2021 AU FESTIVAL DE NAMUR EN MAI !

 Libre adaptation du conte « la petite fille aux allumettes » (Andersen), – Spectacle écrit pour la rue, une marionnette portée, trois acteurs-musiciens et une caravane « pop up » – Comme un cri de colère poétique…

La forme Type de diffusion: Rue, chapiteau, cour d’école, parvis du centre culturel, et autres lieux insolites …; Spectacle pour tous les publics autour d’ une caravane « popup » qui peut être placée à l’extérieur ou à l’intérieur (quand il y a une grande porte….)

Un moment de théâtre poétique et visuel, une tragi-comédie musicale qui met en scène 3 acteurs-musiciens et une marionnette.

Tous publics à partir de 8 ans.

Acteurs:
Acteurs/musiciens: Benoit Creteur, Barbara Moreau, Vincent Verbeeck.
Réalisation : Micheline Vandepoel.
Dramaturgie/écriture : Création collective / point de départ : le matériel recueilli lors de la résidence d’artiste dans les écoles 2019/2020 + Le conte d’Andersen « La petite fille aux allumettes »Écriture musicale : VincentVerbeeckScénographie : Benoit Creteur /Création de marionnettes : BarbaraMoreau.

Note d’intention
Lorsque nous regardons le monde, nous sommes toujours contrariés – c’est comme si nous entendions toujours un cri.
Nos yeux voient un cri…
Nous avons parcouru un peu de ce monde, avec l’idée de chercher un endroit où ce cri n’existerait pas…. Je ne pense pas que nous l’ayons trouvé – ou rarement, d’une manière aussi ténue… (et le plus souvent alors c’était dans un lieu de nature, loin des hommes…)
Ce que nous avons trouvé apaisant, en dehors de la nature, c’est d’inventer des univers, des histoires, des spectacles. On ne sait pas pourquoi il fait cela, mais les histoires nous aident à rester en vie, joyeux et vivants. (Et pourtant ceux que nous préférons sont les histoires tristes, saurez-vous pourquoi…) – Quand on se promène dans le monde, et oh combien de chance on a de pouvoir le faire !, il y a avant tout une chose qui nous fige : c’est ce qu’on appelle « la pauvreté ».
» PAUVRETÉ – Un mot qui vous donne soif et faim.
Un mot qui tombe au sol, sur un sol dur et sec, comme un désert. Comme une blessure.

Pauvreté / richesse, pour dire les mots, les faire se succéder, dit en fait au monde; La pauvreté contre la richesse, la bataille pour ne pas tomber, dans le monde aride du sans rien…..
Pauvreté et richesse, enfin deux tabous.
Une question se pose alors : pourquoi ?
Et une autre question s’ensuit : comment pouvons-nous faire en sorte que cela n’existe plus ?
Tout cela, ce cri, cette révolte, cette incompréhension de l’injustice sociale, nous nargue, alors on imagine créer un spectacle, et peut-être donc, en le partageant avec le public, participer à atténuer le cri (l’entendez-vous ?), ou peut-être voir crier plus fort ?

Bien que l’exposition soit dédiée au grand public, elle a d’abord été nourrie par des enfants dans le cadre d’un projet de « résidence d’artistes dans les écoles » de l’Unité Culture et Enseignement – tant, c’est là, au cœur des enfants, que l’on retrouve un matériel artistique étonnant et souvent explosif…

Télécharger le dossier de diffusion

Avec le soutien de :  La FWB – Secteur du cirque,  arts de rue et forains – L’unité culture et enseignement.

En coproduction avec : Le Festival Namur en mai, L’allumette.

Accueil en résidence : L’allumette, la RCA, Le Wolubilis.