Tango des petits poissons – 2003

Ou la vie, la mort et tout ça quoi…

Il en a fallu des gens, des vivants, des cœurs battants, évoluant. Tout un tas de souvenirs, enchevêtrés comme million de cheveux, tous différents.

Des quantités infinies de mémoires. Des milliards d’émotions, à chaque instant, jamais les mêmes et pourtant sans cesse reproduites.

Tango des petits poissons… peut se lire de mille façons. Il reste un spectacle à émotions sincères. De vous à nous. De cœur à cœur. Émotions passagères, d’être à être. Pour vous. Pour nous.

Pensées ? Souvenirs ? Mémoires ?

Montrer

Petites histoires en chaîne

Les deux derniers vivants d’une longue lignée font vivre/revivre leur « illustre » famille, ceux du même sang, ceux des mêmes gênes. Ils posent un regard tendre, simplement.

Influencée par des romans-sagas tels Cent ans de solitude (G.G. Marquez), ou encore L’arbre du Dieu pendu (A. Jodorowsky), par des images telles celles de Frida Kahlo et Chagall, notre écriture se veut surréaliste, symbolique, humaniste.

Des notes de musique

Mélange de genres. Du tango à la musique juive (Odessa et Doïna). De la chanson réaliste à la mélopée tzigane. Un univers porteur d’émotions.

Deux acteurs

… qui jouent une douzaine de personnages mélangent les styles : mélo, burlesque, clown, danse, musique, pantomime. Scènes en patchwork comme autant d’époques, de milieux sociaux, de visions du monde, comme autant de différences faisant ce monde.

Et surtout, on rit…

Cacher

Tournée

En tournée de 2003 à 2008 — joué 200 fois, du festival d’Avignon à la fête foraine de Wanze.

Distribution

Avec : Benoit Creteur et Barbara Moreau
Mise en scène : Micheline Vandepoel
Mise en musique : Vincent Verbeeck
Costumes : Bernardine Delplace
Création 2002/
Avec l’aide de la Communauté Française de Belgique/secteur des arts forains.
En coproduction avec le Centre Culturel de Beauraing et la compagnie Babylone

Crédit Photos : Jean Pierre Estournet. (noir et blanc)