Les allumettes- création 2021

Projet de création 2021 – d’après le conte de Andersen « La petite fille aux allumettes »

Spectacle en cours de rêverie …

Forme

Type de diffusion : Rue , chapiteau, école , centre culturel , théâtre

Spectacle ayant pour décor un caravane « popup » qui pourrait être placée en extérieur ou en intérieur dans des espaces adéquats.

Techniques utilisées: Marionnettes portées et / ou masques, acteurs , musique life.

Style : Théâtre poétique et visuel – tragi comédie – théâtre musical – pas ou peu de texte

Public : Tout public

Durée : 1h/1h10 + version 30 min

Distribution :

Acteurs/ musiciens : Benoit Creteur , Barbara Moreau, Vincent Verbeeck

Mise en scène pressentie : Micheline Vandepoel

Dramaturgie/écriture : Création collective / point de départ : la matière récoltée lors de la résidence d’artiste en milieu scolaire 2019/2020 + le conte de Andersen « La petite fille aux allumettes »

Ecriture musicale : Vincent Verbeeck

Scénographie : Benoit Creteur

Création marionnette : La/les marionnettes seront créées par les acteurs suite à une formation avec Natacha Belovat /

Soutiens : spectacle en cours de production – nous recherchons des soutiens …

 

Note d’intention

Quand nous posons notre regard sur le monde, nous (je parle de nous , les porteurs du projet ) sommes toujours bouleversés – C’est comme si on entendait toujours un cri .

Nos yeux voient un cri …

Nous avons parcouru un peu de ce monde , dans l’idée de rechercher un endroit où ce cri n’existerait pas …. je ne crois pas que nous l’ayons trouvé – Ou alors rarement , d’une façon si ténue …. (et le plus souvent alors c’était dans un endroit de nature, loin des hommes…)

Ce que nous avons trouvé d’apaisant , en dehors de la nature , est d’inventer des univers , des histoires , des spectacles . On ne sait pas pourquoi cela fait cet effet , mais les histoires nous aident à rester en vie , joyeux et en vie . (Et pourtant celles qu’on préfère sont les histoires tristes , va -t’en savoir pourquoi…) –

Quand on se balade dans le monde , et oh combien nous avons de la chance de pouvoir le faire !, il y a surtout une chose qui nous glace : c’est ce qu’on nomme « La pauvreté. »

PAUVRETÉ – Un mot qui donne soif, et faim. Un mot qui tombe par terre , sur un sol dur et sec , comme un désert . Comme une blessure .

Pauvreté /richesse , de dire les mots , les faisant se succéder , raconte en fait le monde ;

Pauvreté contre richesse , la bataille pour ne pas tomber, dans le monde aride des sans rien …..

pauvreté et richesse , finalement deux tabous .

Une question vient alors : Pourquoi ?

Et une autre question suit : Comment faire pour que cela n’existe plus?

Tout cela , ce cri , cette révolte , cette incompréhension de l’injustice sociale , nous taraude , alors nous imaginons créer un spectacle , et peut-être ainsi , en le partageant avec le public , participer à atténuer le cri (l’entendez -vous?), ou voir peut-être crier plus fort ?

Départ du projet ; à partir du conte de Andersen «  La petite fille aux allumettes », nous commençons à rêver un spectacle qui questionnerait cela, la pauvreté , notre rapport à la pauvreté.

Bien que le spectacle soit dédié au tout public , il va dans un premier temps aller se nourrir  auprès des enfants dans le cadre d’un projet « résidence d’artistes en milieu scolaire  » de la Cellule Culture et Enseignement – tant, c’est là , au cœur des enfants , que l’on trouve une matière artistique étonnante et souvent détonante …

À suivre…